Bien Choisir sa toiture

Le choix de la toiture est une étape importante dans la construction ou la rénovation d’une maison. Le rôle principale de la toiture consiste à isoler efficacement la maison. Les matériaux sont choisis en fonction des goûts et du budget de chacun, mais ils doivent également respecter les contraintes architecturales locales, les contraintes techniques liées au type de charpente, sans oublier le climat de la région.

Les bons critères pour choisir une charpente

La charpente vient solidifier l’ensemble et prépare la pose de la toiture. C’est une étape fondamentale, qui détermine la solidité de la construction. Notre astuce fait le point sur les critères à évaluer avant de se lancer.

Charpente : un élément porteur

Cela peut paraître contradictoire puisque la charpente est posée sur la structure de la construction, mais elle est un élément porteur de l’habitation. En fait, en maintenant les murs et le gros œuvre mis en place, elle assure la fermeture solide de la construction, un peu comme une clé de voûte !

Résistance de la charpente

Les charges permanentes sur la charpente sont assez faibles puisque la couverture de la toiture et la structure de la charpente elle-même sont des éléments légers.

Éléments climatiques

La toiture est exposée aux intempéries et aux rayons du soleil toute l’année. Il est donc nécessaire de penser à la couverture de la charpente pour s’assurer :

Une bonne isolation
Une bonne ventilation
Critère de résistance au feu

En tant qu’élément porteur, si la charpente est affectée lors d’un incendie, il y a de grandes chances que le reste de la structure s’effondre. C’est pourquoi il est impératif d’évaluer les risques et de bien choisir le matériau qui composera l’ossature :

  • Le bois massif : très résistant au feu contrairement à ce que l’on pourrait penser
  • Le bois industriel lamellé-collé : peu résistant
  • Le métal : se dilate sous l’action du feu, mauvaise stabilité et faible résistance
  • Le béton : très résistant

Quant à la toiture, penser également à la résistance de la couverture :

  • Tuile et ardoise : résistent bien au feu
  • Zinc : résistance et stabilité passable

Durabilité

Pour les charpentes en bois, il est indispensable d’évaluer les risques d’invasion de parasites et de développement de champignons.

Les différents types de charpente

Vous avez également à prendre en compte le type de charpente que vous souhaitez faire réaliser :

  • Charpente fermette : préfabriquée et assemblée sur le chantier, elle ne permet pas toujours d’installer des combles habitables
  • Charpente traditionnelle : réalisée sur mesure donc plus complexe, elle permet l’aménagement de combles habitables

La charpente à fermettes est une alternative moins couteuse qu’une charpente traditionnelle mais  présente une bonne résistance. Elle est fabriquée avec des planches de bois assemblées grâce à des attaches métalliques. De plus, elle supportera la couverture du toit ainsi qu’un plafond de plâtre. Avec ce type de charpente, l’isolation est relativement simple et peu onéreuse. Toutefois, cette charpente ne permet pas de faire un espace aménagé car on ne peux marcher que sur les poutres, le plafond étant en plâtre, il ne supporte pas davantage de poids.

La charpente traditionnelle, bien que plus complexe à réaliser, a l’avantage de permettre l’aménagement des combles habitables. Cette charpente se compose d’éléments en bois massifs assemblés. Cependant, cet avantage permet l’aménagement des combles en créant même plusieurs pièces selon la superficie, cette charpente est plus coûteuse que la fermette. De même, l’isolation des combles sera plus chère que l’isolation des combles perdus.