Quel revêtement de toiture choisir?

Le revêtement de toiture est un élément essentiel pour votre habitation. Il possède plusieurs fonctions: il protège, isole et a même une fonction décorative. Depuis les 20 dernières années, le domaine des toitures s’est énormément développé. Il n’est pas si évident de bien choisir sa toiture entre tous les choix qui existent : un toit vert, une toiture en bardeaux d’asphalte, en TPO ou en EPDM, en pneus recyclés, en plastique, en métal ou en tôle, en membrane d’asphalte et de gravier et celle en membrane élastomère (en bitume modifié). Quoi choisir? Où réellement mettre ses priorités face à tous les choix sur le marché?

Évaluez vos besoins

Tout d’abord, évaluez vos véritables besoins. Devez-vous tout changer ou seulement faire des réparations ciblées? Ensuite, établissez un budget et respectez-le! Vous pouvez considérer votre toiture comme un élément décoratif de l’extérieur de la maison. Avant d’entreprendre le changement de votre revêtement de toiture, vérifiez les normes en vigueur selon votre ville et/ou municipalité. On conseille aussi de faire affaire avec un maître couvreur. La toiture est beaucoup trop importante pour risquer de procéder à l’installation vous-même si vous n’êtes pas en confiance. Considérez-le dans votre budget.

Les 2 principaux modèles de toits

On classe en 2 grandes familles les principaux modèles de toit : les revêtements de toitures en pente et les toitures-terrasses (toit plat).

Le toit en pente

Les toits en pente sont très répandus. Ce modèle de toit ne demande pas d’entretien particulier, toutefois on suggère de l’inspecter au printemps et à l’automne. Les périodes de gel et de dégel sont généralement les moments à surveiller. De plus, suite à de grands vents (de plus de 75 km/h par exemple) il se peut que votre toiture en pente subisse de légers dommages. Par rapport à sa conception, l’avant-toit est plus sensible et perméable que le reste de la toiture. Pour contrer cette faiblesse, on suggère de faire la pose d’une membrane autocollante ou encore d’utiliser du papier de catégorie 50 livres.

Le toit plat

Le toit plat se retrouve souvent sur des habitations à logements multiples comme des triplex. Ce type de toit nécessite plus d’entretien. D’une durée de vie d’environ 20 ans, elle demande d’être inspectée plus régulièrement. Habituellement, 2 sortes de couverture sont utilisées pour ce type de toit, la membrane élastomère et la couverture d’asphalte et de gravier.

Prévenir pour mieux guérir

Votre toiture possède une durée de vie limitée! Il est toujours préférable de prévenir et de localiser les dommages avant que ça ne s’aggrave et que les bris n’engendrent des coûts élevés de réparation. L’hiver mettra votre revêtement de toiture à rude épreuve. Généralement, les petits bobos verront le jour au retour du printemps. C’est pour cette raison que cette période est propice aux inspections visuelles.

Les signes de vieillissement de votre toiture

Il y a des signes de vieillissement évident à surveiller. Fréquemment, les matériaux comme les bardeaux se détériorent suite à des épisodes de grands vents ou de la pluie, sous l’effet du gel et du dégel ou encore à l’exposition des rayons ultraviolets. Il est suggéré de vérifier les pentes exposées au sud, et celles dont les faces sont soumises aux vents dominants. La saison hivernale demande de porter une attention aux accumulations de neige ou de glace. Pour les bardeaux d’asphalte par exemple, on peut facilement voir des pièces qui ondulent, qui retroussent, des bardeaux manquants ou encore qui perdent leurs granules. Pour un toit plat, il se peut qu’il y ait des fissures, qu’il ballonne, qu’il se gondole ou encore qu’il se décolore. Tous ces problèmes seront des signes qui vous indiquent que la durée de vie utile de votre toiture est atteinte.